Guide spirituel actuel de la communauté mondiale

L'accompagnateur spirituel de la Communauté mondiale de la Méditation chrétienne est le P. Laurence Freeman o.s.b. Laurence Freeman est né à Londres en 1951. Il a étudié chez les Bénédictins et a fait une maîtrise en littérature anglaise au New College, à Oxford. Il a travaillé quelque temps aux Nations unies dans le commerce bancaire et dans le journalisme,. Par la suite il est entré au Ealing Abbey comme moine bénédictin.

Il avait comme guide spirituel, Dom John Main, qu'il connaissait depuis longtemps. Il fit son noviciat avec le Père John, l'aida à créer le premier Centre de Méditation chrétienne à Londres en 1975, il l'accompagna au Canada. Ils avaient été invités par l'archevêque de Montréal pour établir une communauté bénédictine qui enseignerait et pratiquerait la méditation. De là s'étendit cette tradition spirituelle à travers le monde. Laurence Freeman fut ordonné en 1980.

Suite au décès de John Main en 1982, le père Laurence lui succéda; depuis, il voyage extensivement pour continuer le travail qu'ils avaient commencé ensemble. La Communauté mondiale de la Méditation chrétienne (The World Community for Christian Meditation) a été créée en 1991 et le Père Laurence en devint le guide spirituel.

Le père Laurence est moine du monastère Christ-Roi, à Cockfosters, Londres, de la congrégation des Bénédictins olivétains.

Du Centre international de la Méditation chrétienne à Londres, il se voue au service du réseau mondial des groupes de méditation en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, en Europe, en Australie et en Asie. Il participe également aux démarches de contemplation de différentes croyances et se joint à Sa Sainteté le Dalaï Lama pour initier le " chemin de la paix ". Il est l'auteur de plusieurs livres traduits en français : Jésus, le Maître intérieur, (Albin Michel, 2002), Lettres sur la Méditation (Le Relié, 2003), La Méditation, voie de la lumière intérieure (Le Jour, 1997), et un livre avec le Dalaï Lama, Le Dalaï Lama parle de Jésus, (Brépols/J'ai lu, 1999)

« En répétant le mantra, nous ne nous interrogeons pas, nous cessons de penser à nous-mêmes. Ou tout au moins, nous nous engageons à dépasser ce stade. »

john

Chers amis,
En ce temps de l’année, mes pensées se tournent chaleureusement vers le Québec. Je me rappelle mon premier hiver à Montréal qui devait, nous avait-on avertis, être un sérieux test de courage, alors qu’il n’y avait pas eu de neige du tout ! Je me rappelle comment j’en suis venu à aimer l’hiver et la culture entourant le magnifique et spectaculaire climat du Québec. Et, ces jours-ci, je me souviens des derniers moments du Père John dont nous célébrons l’anniversaire le 30 décembre et dont la mort fut offerte pour l’œuvre qu’il avait commencée et qui maintenant s’épanouit au Québec. L’esprit du lieu importe dans tout voyage intérieur puisque le Verbe se fait chair en nous dans les endroits mêmes où nous habitons, accompagnés des gens que nous aimons et avec lesquels nous apprenons à vivre.

[...]

Alors que nous méditons, pendant les jours qui viennent, puisse le silence que nous partageons enrichir notre communauté et nous aider- nos petits groupes de méditations, nos communautés nationales, et Meditatio, notre nouveau mode de sensibilisation- à partager la présence vivifiante et réparatrice du Verbe fait chair avec tous ceux et celles que nous rencontrons, quelle que soit la route que nous empruntions.

J’espère être de nouveau avec vous avant longtemps, mais de jour en jour, nous marchons par notre méditation collective dans le silence aimant du Christ.

Avec toute mon affection,

Traduction française : Louise de Blois, méditante

Pour la communauté de méditation chrétienne de Trois-Rivières

Pour joindre le Père Laurence par courriel: laurencefreeman@gmail.com